UA-65344743-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/01/2013

Le Repas Gastronomique des Français

Souvenez-vous, c'était il y a peu de temps. La France réussissait à faire inscrire le "repas gastronomique français" au Patrimoine Immatériel de l'UNESCO. Un commission ad hoc avait été créée en 2008. La bataille fut rude mais le résultat est là.

Cité de la gastronomie 2 023.jpg

Cependant il y a un hic. Le concept est séduisant mais l'UNESCO, fine mouche, assortit son accord d'une condition : Concrétisez ! Qu'à celà ne tienne, le Président, le Directeur et les 16 membres du Conseil d'Administration de la Mission reprennent le travail.

Cité de la gastronomie 3.jpg

De colloques en tables rondes et en pauses café, le cahier des charges prend forme.

Après moult consultations, la Mission définit les contours de la future Cité de la Gastronomie.

Cité de la gastronomie.jpg

La Cité de la gastronomie s’organisera autour de pavillons réunissant tous les trésors gastronomiques de nos régions et les merveilles culinaires du monde entier. Comme dans les plus grands marchés du monde, le visiteur pourra déambuler au milieu de mille saveurs, couleurs et sons pour déguster une infinie variété de produits bruts ou transformés qui révèlent le vaste patrimoine gastronomique universel. En complément de ce grand marché on trouvera des espaces d’enseignement.

Etape suivante : quelle ville de France aura l'honneur d'accueillir cette cité emblématique ? Les candidats sont rares. Lyon rechigne. 

 Cité de la gastronomie 4.jpg

L'Etat aimerait bien voir la capitale des Gaules portée au pinacle de la gastronomie mais ne donnera pas un sou. Les "vaches maigres" c'est pas bon pour la cuisine, surtout gastronomique et la note a du mal à passer.

 Cité de la gastronomie 5.jpg

Alors pourquoi se limiter à UNE Cité de la Gastronomie. Lyon hésite,.d'autres feront moins la "fine bouche".

Versailles, un instant pressenti, se retire. Il y a longtemps que la gastronomie a déserté le château du Roi Soleil(sauf en cas de Congrès des deux Chambres)

Cité de la gastronomie 6.jpg

Beaune, associé à Saulieu, haut lieu de la restauration Loiseau, ne sera pas retenu.

Cité de la gastronomie 7.jpg

Finalement le podium est provisoirement limité à Tours, Dijon et ... Rungis ! D'autres suivront, soyons en certain.

Et ma Normandie dans tout cà, que devient-elle ? Pourquoi serait-elle moins gastronomique que ses cousines des autres régions ?

Cité de la gastronomie 2 024.jpg

Certes nous n'avons ni la choucroute ni le cassoulet ni le bourguignon. Tout le monde connait pourtant les tripes à la mode de Caen, le canard à la Rouennaise et autres "gastronomies" qui ont fait la réputation de la région et le plaisir du palais.

 Cité de la gastronomie 8.jpg

La messe n'est pas encore dite.

Et, pour reprendre l'expression d'un internaute commentant une enquête du Figaro :

La Gastronomie a besoins de Chefs, pas de "Cité"

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique