UA-65344743-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/05/2013

La Fête de la Nature

Fête de la nature005.jpgNon, ce n'est pas la nature qui est à la fête.

Depuis plusieurs jours il pleut, il pleut et ... il pleut.

Pourtant le chef-lieu de canton avait prévu quantité de manifestations pour célébrer le retour du soleil. Ce dernier a décliné l'invitation.Un balade de trois heures dans la nature au printemps, sacré programme :


Jeudi 23 Mai 2013 découverte autour de Sommery.
Sous l'égide de l'Office de Tourisme de Forges-les-Eaux, Monsieur Jean Pierre Valet propose une sortie découverte à Sommery au départ de ia Ferme de Bray : découverte de la flore et de la faune à travers l'histoire et la géologie.

Rendez-vous est pris. La pluie n'a pas encore retrouvé notre trace.

P1130106.JPG

Présentation du conférencier, un bénévole expert en botanique. Il va, tout au long du chemin, expliquer la particularité des zones humides qui nous entourent. Plus d'une cinquantaine d'espèces de plantes, d'espèces d'arbres et de curiosités géologiques vont être présentés, sur le bord du chemin, au fond d'un champ ou dans une mare.

Mais d'abord un peu d'Histoire. C'est quoi le Pays de Bray ?

LOGO_pays_de_bray.jpg

Pays de Bray007.jpg

D'abord, une "boutonnière" de 80 km sur une quinzaine de km dont le nom vient du vieux français "terrain humide". Un nom qui n'est pas usurpé.

Le "pays" ne compte pas moins de 34 types de sol, un vrai casse-tête pour les jardiniers. Cela va du terrain calcaire des cuestas (hauteurs) à la terre argileuse du fond de la boutonnière, des prairies humides aux tourbières, et j'en passe. J'allais oublier le fer. La région était au Moyen Âge l'eldorado des haut-fourneaux. Aujourd'hui on y trouve encore des boulettes de limonite (minerai de fer).

limonite-703px.jpg

Après ce préambule, la randonnée commence. Tous à vos bottes, capuches et parapluies, le temps s'assombrit.

P1130115.JPG

La flore sauvage, abondante dans les petits chemins, permet d'identifier de nombreuses plantes, certaines comestibles comme le mouron blanc ou la dent de lion (pissenlit).

Rencontrer quatre espèces endémiques de boutons d'or (ranunculus)
toxique sur pied mais comestible dans le foin
pour le bétail.

Ranunculus_macro.jpg

Ou encore plusieurs sortes de plantains (plantago),
plante médicinale par excellence

plantain_ps-1.jpg

On l’utilise notamment pour stopper les saignements,
cicatriser les blessures et soulager les piqûres

plantain-plante-medicinale.jpg

Que dire de la  Valériane
Valeriana officinalis

Valeriana_officinalis.jpg

ou du Compagnon Rouge
Silène-doica

Silene_dioica.jpg

de la Reine-des-Près, odorante
Filipendula ulmaria

reine des pres.jpg

du Faux-Cerfeui
Torilis

Faux cerfeuil.jpg

de la Berce patte d'ours
Heracleum sphondylium

Berce.jpg

ou de cette autre berce

heracleum_sphondylium_1.jpg

de la Consoude aux multiples usages
Symphytum

consoude.jpg

La pluie nous a retrouvés. Elle commence, fine et légère. Dans quelques temps elle va faire place à une bonne giboulée. Mais la curiosité et la soif d'apprendre restent les plus forts.

P1130117.JPG

La découverte continue.

Voici la Molène bouillon-blanc
Verbascum thapsus

Verbascum_thapsus1.jpg

La Menthe aquatique
Mentha Aquatica Linnaeus

menthe-aquatique.jpg

Le Géranium sauvage
Herbe à Robert

Géranium sauvage.jpg

Le Gaillet caille-lait
Galium verum

gaillet caille lait.JPG

Le Tussilage
Tussilago farfara

Tussilage.jpg

Le mouron blanc des oiseaux
Stellaria media

mouron blanc.jpg

L'oseille sauvage
rumex acetosa

Rumex.acetosa4.jpg

La Veronique
Veronica chamaedrys

Veronique2.jpg

La morelle noire (toxique)

Morelle noire.jpg

et enfin le lamier blanc (ortie)
Lamium album

lamier blanc.jpg

Le trêfle mérite un commentaire. Il a presque disparu de nos prairies et chemins, la faute aux engrais azotés et autres nitrates.

Parlons un peu des arbres pour finir, avant que l'averse qui se prépare nous pousse sur le chemin du retour.

Le chêne, le noisetier, le néflier, le houx, le hêtre, l'érable ou la réapparition de jeunes ormes. Voici un inventaire à la Prévert de quelques richesses de notre Pays de Bray. Certaines espèces vivent des centaines d'années, comme ce frêne dont il est difficile de mesurer la circonférence de plus de 5m. Impossible de le photographier sans recul et pas question de piétiner le champ de blé au bord du quel il coule une retraite au calme.

Parfois un arbre semble malade, comme ce bouleau.

P1130120.JPG

ou cet autre, encore plus atteint

P1130121.JPG

Leur point commun ? Ils vivent grâce à l'aubier, cette fine partie située juste sous l'écorce et  qui contient les cellules vivantes de l'arbre. L'intérieur, c'est le bois, le duramen, plus dur, compact et imputrescible, constitué de cellules mortes.

Les ormes par exemples ont été décimés par un insecte xylophage qui a détruit l'aubier, un gourmand en quelque sorte.

Il est temps de rebrousser chemin, la pluie est de plus en plus dense. Difficile de voir les premiers du groupe.

P1130115.JPG

Voilà, j'ai voulu partager avec vous ces quelques heures de découverte de la nature. Puissent les quelques informations que j'ai retenues et reprises dans cette note, être utiles lors d'une randonnée de découverte de la nature ... sous le soleil.

Alors, à bientôt pour des nouvelles du temps qu'il fait.

Halina

PS. Un grand merci aux différents blogs auxquels j'ai emprunté quelques photos de plantes "sauvages". La pluie ne fait pas bon ménage avec mon appareil photo qui n'est pas waterproof !

Au-secours, le printemps revient !!!

Pourquoi une telle exclamation, un peu provocatrice ?

Le retour du beau temps implique un total  engagement quotidien dans le jardin. Taille, semis, plantations. Heureusement les jours rallongent. . Il y a tant à faire après un si long hiver.

Comme Charles d'Orléans, empressons-nous d'oublier:

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s'est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.
Il n'y a bête ni oiseau
Qu'en son jargon ne chante ou crie:
« Le temps a laissé son manteau!
De vent, de froidure et de pluie, »
Rivière, fontaine et ruisseau
Portent, en livrée jolie,
Gouttes d'argent, d'orfèvrerie;
Chacun s'habille de nouveau [...]

Gardons quelques instants pour savourer les surprises que nous réservent ces quelques jours de soleil.

(cliquer sur les photos pour les agrandir dans une autre fenêtre)

Les fleurs sont au rendez-vous. D'abord les timides violettes.

P1120457.JPG

Suivies de peu par les jonquilles.

P1120450.JPG

Et les primevères.

P1120472.JPG

Toutes sortes de primevères.

P1120486.JPG

Le jardin s'est métamorphosé en tapis de fleurs multicolores

P1120475.JPG

Les arbres n'ont pas voulu être en reste. L'amandier a même attendu quelques semaines pour fleurir à l'unisson.

 P1120547.JPG

Le groseillier à fleurs est plus précoce que son homologue à fruits.

 P1120489.JPG

Quel est cet être étrange ?.

P1120519.JPG

Les magnolias sont en fleurs.

P1120507.JPG

P1120521.JPG

Le pommier fleurs déploie ses grappes

P1120548.JPG

Dans le ciel, un grand oiseau migrateur 

P1120525.JPG

Le printemps est là.

Bonne journée à toutes et à tous

Halina

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique