UA-65344743-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/02/2013

La fête des grand-mères

Dimanche 3 mars. Saint Guénolé. Parole de calendrier de la Poste.

Pourtant c'est aussi la fête des grand-mères. Bien sûr, l'événement est plus récent que Guénolé de Landévennec qui a vécu au VIème siècle.

C'est en 1987 qu'un torréfacteur en mal de notoriété a voulu cette fête du même nom que son café. Difficile de faire plus commercial.

Pourtant je suis heureuse qu'une fois par an les grand-mères soient à l'honneur. C'est pour moi l'occasion de passer un moment en pensées avec mes deux grand-mères Françoise qui ont tant compté  dans mon enfance. C'est à elles que je dois ces deux passions que je vis encore, le jardin et la cuisine.

grand-mère 035.jpg

La grand-mère se vend bien sous toutes les formes, bouquins, bricolage, cadeaux, fleurs, recettes de cuisine. Cependant le plus beau cadeau n'est-il pas un dessin de petit enfant, un coup de fil des plus grands, voire un SMS ?

Etre grand-mère est soumis à une condition : avoir des petits enfants. Pour ma part j'en ai 9 (4 filles et 5 garçons). Pourtant il y a beaucoup de mamies  de coeur qui donnent de leur temps pour les petits enfants, pas nécessairement les leurs. Il est même possible maintenant d'être grand-mère d'adoption pour famille n'ayant plus de grand-parents. Les temps changent ...

Bientôt les beaux jours vont revenir au jardin. L'occasion de nombreuses balades pour les petits et la confection de beaux bouquets. Peu-être aussi un petit poème comme celui-ci :

La rose et le lilas,
l'aubépine et le mimosa,
L'iris et le myosotis,
Tout à côté des lis,
Dans le jardin de Grand-Mère,
Toutes les fleurs prospèrent.

grand-mère 036.jpg

Sur ce sujet je possède quelques ouvrages qui m'accompagnent comme ces livres sur les jardins de grand-mères, illustrés de charmants dessins dont ceux de cette note

Jardins de nos grands-mères.jpg

grand-mère 037.jpg

ou cet autre, plus austère sur l'art d'être grand-parents, basé sur des témoignages.

L'art d'etre grands-parents.jpg

et enfin, plus féminin, un peu en avance sur la Journée de la Femme le 8 mars, un ouvrage incontournable sur l'entrée dans l'âge mûr pour les femmes, un éloge de la maturité.

Eloge de la maturité.jpg

Bonne fête à toutes les mamies de coeur.

27/02/2013

Citernes en eau trouble ...

C'est le titre d'un entrefilet paru dans 60 millions de consommateurs.

A l'affiche : un transporteur routier peu scrupuleux. Les faits sont accablants.

Le transport du lait tout comme celui des jus de fruits ou autres denrées alimentaires en vrac dans des citernes, obéit à des règles draconniennes en matière d'hygiène.

X655063.jpg

La Répression des Fraudes vient d'épingler un transporteur indélicat dont les citernes  ont été utilisées pour transporter, en plus d'aliments, des huiles de friture usagées, des matières plastiques ou ... des engrais.

Peut-être le transporteur s'est-il trompé de camion !

benne_ordure.jpg

Il y a un siècle une telle erreur était impossible. La Coopérative Laitière d'Isigny peut en témoigner !

z_camion-isigny.jpg

Une vache peut en cacher une autre

L'information vient de faire la une du journal TV local.

Un éleveur de la Manche accuse un abattoir appartenant au groupe Leclerc d'avoir vendu ses vaches sous une mauvaise appellation.

L'éleveur bio vend à un abattoir du groupe Leclerc 3 vaches laitières en fin de carrière pour être vendues sous la forme de steaks hachés bio. Il retourne à l'abattoir et s'aperçoit que deux de ses vaches (laitières donc) ont été classées vaches de "race à viande". L'éleveur ne conteste pas le prix d'achat de ses bovins, mais selon lui, l'étiquetage "race à viande"  permet au vendeur de vendre ses steaks plus chers; environ 6 euros le kilo en plus.

Leclerc parle de "problème d'étiquetage".

Le groupe Leclerc réfute toute accusation de tromperie. Il s'agirait en fait d'une simple "erreur d'interprétation de la codification de la race" et affirme qu'aucun profit n'a été tiré de cette erreur.
Sur son blog, Michel-Edouard Leclerc ne mâche pas ses mots pour dénoncer des accusations lancées par l'éleveur. Il estime qu'après enquête "Il n’y a eu aucune magouille, aucun profit injustifié, aucune escroquerie. C’est clair et net."

Le ministre de l'agriculture s'en mêle.

En pleine crise de la viande de cheval, et alors que la défiance entre les consommateurs et l'industrie agroalimentaire s'accentue; Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture a réagi aussitôt et dénoncé "des pratiques inacceptables". Un ministre a qui il incombe de restaurer la confiance et de garantir la traçabilité alors que l'affaire du Horsegate a démontré que les filières agroalimentaires n'ont plus de frontières.

source : France3 Basse Normandie

26/02/2013

L'éolienne, c'est du vent ?

 

Economies d'énergie 034.jpg

Il y a éolienne et éolienne. Je ne parle pas de ces forêts qui couvrent peu à peu nos terres et même la surface de la mer. 

eolienne2.jpg

Je veux parler de ces éoliennes dont certains commerciaux peu scrupuleux vantent les mérites supposés. Ces sociétés ont le vent en poupe.

Tout le monde a reçu au moins une fois ce coup de fil prometteur de revenus faciles. 

underworld-story-50-1-g.jpg

Le scénario ? Il varie peu d'une société à l'autre. Ils se disent partenaires d'EDF (sic).

edf.jpg

La méthode ? Ils vont venir dans votre village installer des éoliennes et voudraient vous faire profiter d'une offre exceptionnelle qui, grâce aux économies d'énergie et des réductions d'impôts vont vous faire faire de substancielles économies.

billets.jpg

Il s'agit d'éoliennes de toit, une aberration technologique selon les spécialistes. Le maximum espéré est l'éclairage de deux ou trois ampoules les jours de grand vent.

éolienne de toit.png

La raison ? elle est simple : La maison est une zone de turbulence, seul endroit où ne pas installer une éolienne.

La solution ? être en rase campagne, avoir un mât d'au moins 18 mètres et une machine d'au mois 6kW alors que ces éoliennes fournissent enre 600w et 1000w.

Le seul gagnant ? La société qui vous installe l'éolienne. Elle achète généralement à vil prix (de l'ordre de 400 €) une installation qu'elle vous revend entre 6000 € et 18000 €. Vous avez bien lu, il ne s'agit pas d'une erreur de frappe. Et je n'ai pas encore parlé du coût prohibitif du crédit auquel sera adossé cet investissement.

Les plaintes s'accumulent aux quatre coins de l'héxagone (qui en compte six).

pile-de-dossiers1.jpg

Il a fallu du temps pour moraliser le secteur des panneaux photo-voltaïques. Il est temps que le législateur se penche sur cette nouvelle pratique pour le moins opaque.

D'après un article très documenté paru dans le quotidien La Croix le 25/02/2013

Et maintenant, bon vent!

22/02/2013

Les villes normandes et leurs spécialités

Retour dans le passé, au temps où les traders n'existaient pas encore. Epoque de production locale, circuits courts de distribution mais aussi export et renommée au-delà de la région.

Une promenade dans l'ensemble de la Normandie, qu'elle soit basse ou haute, nous permet de constater la richesse de notre région dans bien des domaines : agricole, industriel, artistique, gastronomique, patrimonial et maritime. En voici quelques exemples glanés ici et là.

dentelle alençon.jpgLa dentelle d'Alençon
En 1665, Colbert fonde à Alençon la manufacture royale de Dentelles dont celle du très célèbre Point d’Alençon, créé à partir du Point de Venise. Alençon employa, à l’apogée de son art, plus de huit mille dentellières. 

CANARD DUCLAIR.jpg

Le canard de Duclair
Une légende raconte que cette race fut le résultat, à l'abri des vents du Nord, derrière les hautes falaises de craie blanche, à Duclair, d'ébats réguliers entre de jeunes canes des basses-cours et de vigoureux canards sauvages, en cours de migration.Parfois surnommé "l’avocat", à cause de sa livrée, le canard de Duclair est à l’origine de la création de la célèbre recette normande du canard au sang.

Poule de Gournay.JPGLa poule de Gournay
Vieille race française, très robuste, bonne pondeuse, qui résulterait de croisements entre des brahmas et  Houdan. Son plumage est  noir, caillouté de blanc.  La variété la plus répandue est à crête simple, mais elle existait en crête frisée.

Moutarde Bocquet.jpgLa moutarde Bocquet d'Yvetot
La moutarde Bocquet de la ville d’Yvetot est née au XVIIIe siècle. Fabriquée par assemblage de trois variétés de graines de moutarde et l’utilisation de vinaigre de cidre, elle a perduré jusqu’en 1980. La région d’Elbeuf a également fortement contribué à la réputation de la production moutardière régionale.

Tour de Londres.jpgÀ Caen ? Les tripes, bien sûr, mais aussi la pierre ; de belles pierres blan­ches utilisées pour la construction, que l'on retrouve par exemple dans les murs de la fameuse Tour de Londres. La domination normande fit de Londres une vraie capitale. Vers 1078, Guillaume le Conquérant éleva la « Tour blanche », à la fois forteresse et résidence, qui forme encore le noyau de la célèbre Tour. 

Tinchebray.jpgLes outils de jardin ont vu le jour à Tinchebray, dans l'Orne, non loin de L'Aigle, la patrie des aiguilles. La ville regroupe plusieurs entreprises spécialisées dans la ferronnerie, la quincaillerie et les outils de jardinage. Tinchebray revendique le titre de « capitale de la quincaillerie. C'était aussi le centre de commerce de la zone cloutière de Chanu, capitale du clou normand, qui consommait 2 000 tonnes de fer en 1761, c'est-à-dire la production d'une quinzaine de forges. Il y a également une chocolaterie Cémoi, située dans l'ancienne abbaye.

stwandrille.jpgLa cire de Saint-Wandrille, commercialisée sous la marque Melitta, toujours appréciée des antiquaires et des bibliothécaires, a été fabriquée sur place jusqu'en 1990. Depuis 1935 Saint-Wandrille assure la fabrication de cire sous la marque "Melitta", et en 1936, la fabrication d'encaustique commence.

caudebec.jpgFait-on encore des chapeaux à Caudebec  Le célèbre Caudebec, chapeau noir avec une plume noire, lancé par les Huguenots, eût une variante qui alla à la Cour dès la fin du XVIème siécle.


Où suit-on le meilleur usage ? 
Est-ce à Montréal, à Québec, 
Que rehaussé d'un beau plumage,
On porte mieux le Caudebec ?

 (Epistres, Nicolas Boileau-Despréaux)

elbeuf.pngEt des draps à Elbeuf ?
Connu dès le Moyen-Age, le drap d’Elbeuf est une étoffe épaisse de laine cardée, réalisée à partir de fibres courtes, et de couleur sombre. D’abord destiné à la confection de vêtements communs, il devient un article de demi-luxe au début du 17e siècle, grâce à un procédé venu des Flandres permettant de fabriquer à la « façon hollandaise » des étoffes plus légères et plus fines. La création de la Manufacture Royale, en 1667, consacre la renommée des Draps d’Elbeuf, qui perdurera jusqu’au début du 20e siècle (photo manufacture Lemonnier, édifiée en 1673)

Il faudrait encore citer la moule de Barfleur, la morue de Granville, les huîtres de Saint-Vaast-la-Hougue, le boudin de Mortagne-au-Perche, l'andouille à Vire, les radis violets de Gournay, le poireau monstrueux de Carentan,la Bénédictine de Fécamp  le Fromage de Neufchâtel,  le Boursin, de Croisy-sur-Eure près de Pacy,ou le Brillat-Savarin, de Rouvray-Catillon, aux environs de Forges-les-Eaux.

Il faudrait aussi dire ce qui distingue les tripes de La Ferté-Macé de celles de Caen. Parler des spécialités récemment disparues, comme le melon de Honfleur ou le fromage de La Bouille

Cette connaissance du patrimoine est loin d’être négligeable. Elle est même indispensable et permet de se rendre compte, une fois de plus, de l’étendue de la richesse de la Normandie.

Un ouvrage récemment paru donne quelques pistes de recherche :

Les villes normandes et leurs spécialités.jpg

Il reste des découvertes comme les fonderies de cloches de Villedieu-les-Poëles et la faience de Rouen ou de Forges les Eaux qui seront l'occasion d'autres notes.

Bonne visite en Normandie

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique