UA-65344743-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/01/2013

Et vous, gazouillez-vous ?

Il y a peu de temps encore la question aurait été pour le moins saugrenue. Depuis, la traduction française de twitter (verbe et substantif) n'a pas fait recette et beaucoup "twittent", les séniors étant les plus actifs, d'une courte tête devant les 15-24 ans. Personnellement je ne "twitte" pas, je "blogue".

Les réseaux sociaux peuvent  véhiculer le meilleur et le pire. Chaque jour nous fournit son lot de débordements, de drames et de procès, et les réseaux sont insaisissables. A nous de nous ... modérer ! La liberté d'expression, comme toute liberté, a ses limites.

La liberté d'expression sur Twitter.jpg

Je viens de lire dans la presse quotidienne un témoignage sur twitter. En voici un extrait.

  « Savoir s’aménager des temps de silence numérique est indispensable »

 […] Twitter est un outil d’information, de proposition et d’intervention rapide. Ceci dit, ce réseau social peut provoquer une forme d’addiction. Il faut aussi prendre garde à ne pas tomber dans ce que j’appellerai « une vénération de son propre ego », car Twitter encourage à mesurer sans cesse son influence, sa capacité à être suivi par d’autres, etc.

 […] Modérer le nombre de message que l’on émet soi-même. Émettre un tweet inutile, c’est en quelque sorte abuser du temps de ses followers, de ceux qui vous suivent. 

 […] Twitter oblige à la brièveté, encourage par nature le trait d’esprit ou la remarque assassine. C’est un peu l’effet pervers du système.

 [...] Je voudrais lancer un encouragement à réduire le temps que l’on y consacre. Twitter, à haute dose, peut représenter une surcharge psychique nuisible. Pendant les vacances, le week-end, durant des retraites, il faut savoir déconnecter, se fixer des plages de temps durant lesquelles on ne consulte pas le réseau social. Savoir s’aménager des temps de silence numérique est indispensable.

 […] si Twitter devient un outil de bavardage, il perd de son intérêt. Si ses utilisateurs ne se régulent pas eux-mêmes, le réseau s’essoufflera.

Pierre Durieux (LC . 08/01/13)

Alors, bon twitt ? Et à bientôt sur notre réseau "sociable(*)" qu'est blog50.

(*)sociable : Pour plagier le Larousse, je définirais le terme comme "faciliter le lien aux autres; avec qui il est agréable de vivre".

06/01/2013

Saint Melaine : un saint caché du calendrier

Saint Melaine, breton du 6ème siècle aux nombreux miracles, était un saint dont la fête entrait en collision avec l'Epiphanie jusqu'à ce que cette dernière devienne une fête mobile accrochée au premier dimanche après le Nouvel An. Il disparaît moins souvent du calendrier sauf cette année.

2010001.jpg

Qu'aurions-nous fait sans le calendrier de la Poste, illustré de scènes de la vie champêtre ou quotidienne, d'oiseaux, de fleurs ou de petits enfants.

2012001.jpg

Jusqu'à l'apparition des agendas électroniques, d'internet et autres tablettes il servait de repère pour les fêtes et anniversaires.

2013 001.jpg

Il était le guide pour se retrouver dans les rues de la préfecture ou du chef-lieu. Il donnait les phases de la lune et les horaires des marées aussi bien que les numéros des départements ou la délimitation des régions. Plus récemment il permettait de résoudre le casse-tête des vacances des petits enfants en surlignant les dates qui ne se chevauchent pas toujours entre les zones scolaires.

 

2011001.jpg

Chaque année, début décembre,  la factrice, pardon la préposée, passe avec sa pile de calendriers. Le choix est difficile. Ils sont tous plus originaux les uns que les autres. Après une sévère selection j'en choisis un. Il va m'accompagner pendant un an avant de finir au rayon des souvenirs, bon et moins bons.

05/01/2013

Une autre recette de galette des Rois

Demain c'est l'Epiphanie (dans l'ancien calendrier). Pourquoi ne pas essayer une recette de galette avec des poires du jardin en bocaux et du chocolat. Chaque fois que j'ai fait cette recette à mes neuf petits enfants, il n'en est resté que les miettes, et encore !

Pour 6 personnes :
2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre
2 belles poires fraîches ou 3 petites
60 g de poudre d'amandes
50 g de chocolat noir à 74% de cacao
50 g de beurre mou
50 g de sucre semoule
1 œuf entier
1 jaune d'œuf + 1 blanc d'œuf
3 cl de crème liquide
1 jus de citron pressé
1 fève
1 couronne
 
Peler, couper les poires en deux, retirer le cœur puis les détailler en petits cubes et les arroser avec le jus de citron. Réserver. 
Casser le chocolat en morceaux. Porter la crème liquide à ébullition et la verser sur le chocolat. Mélanger, lisser et maintenir la préparation à peine tiède. 
Dans une terrine, fouetter le beurre mou avec le sucre semoule jusqu'à l'obtention d'un mélange nctueux. Ajouter le blanc d'oeuf, l'oeuf entier, bien mélanger. Incorporer ensuite la poudre d'amandes et la crème au chocolat. Bien mélanger le tout. 
Dérouler une pâte feuilletée. Etaler la préparation en laissant un bord de 2 cm puis parsemer les cubes de poires.
Humidifier les bords de la pâte, poser la fève et recouvrir avec l'autre pâte déroulée. Bien souder les bords.
Badigeonner le dessus avec le jaune d'oeuf battu (avec quelques gouttes d'eau). Strier et réserver au réfrigérateur pendant 1 heure. 
Préchauffer le four à 220°C (thermostat 7). Enfourner la galette à 220°C (thermostat 7) pendant 10 minutes puis poursuivre la cuisson à 180°C (thermostat 6) pendant 20 minutes. 
Sortir la galette du four, la placer sur un plat de service et la laisser tiédir avant de servir. 
Cette galette peut être savourée tiède ou froide. Elle peut être réalisée tout au long de l'année en supprimant la fève. 

 

Galette 017.jpg

La galette des rois en partage pour l’Épiphanie

Une fève dans la frangipane, Qui ne se souvient, un rien ému, de l’heure du dessert, les dimanches de l’Épiphanie, lorsque le plus petit des enfants était convié à s’installer sous table, soumis à la rituelle question :« C’est pour qui ? » De ses réponses dépendait celui ou celle qui aurait la part de galette fourrée d’une fève et serait coiffé(e) de la couronne royale pour la journée… […] Longtemps considérée comme plus importante que Noël, l’Épiphanie […] est née dans l’Orient. Associée à la Nativité, elle s’est centrée sur l’universalité du message chrétien, illustré par l’Adoration des rois mages venus d’Europe, d’Asie et d’Afrique : Gaspard, Melchior et Balthazar, « gentils » chargés de cadeaux hautement symboliques (l’or, l’encens, la myrrhe).

Signe du partage et de la communion (il est d’usage de couper une part pour les « pauvres » […]), la galette est présente, dans le sud de la France, plutôt sous la forme d’une couronne briochée, garnie de fruits confits, parfumé à l’eau-de-vie ou à la fleur d’oranger ; dans le Nord, il s’agit essentiellement d’un feuilleté, à l’origine au beurre mais sans frangipane. […]

D'après DIDIER MEREUZE LC 5/01/13

 

02/01/2013

Près de 15 000 personnes privées d'eau potable... la suite

Aux dernières nouvelles (fraiches) il va falloir attendre au moins jusqu'à vendredi prochain pour avoir le résultat des analyses de l'eau en Haute Normandie. D'ici là, à défaut d'eau ferrugineuse pour parodier Bourvil (autre normand) de l'eau : oui, mais en bouteille : c'est pas pratique.

A suivre ...

30/12/2012

Près de 15 000 personnes restent privées d'eau potable en Normandie

En Normandie, la pluie ne fait pas que des heureux. Parmi les maux les plus fréquents, l'eau du robinet n'est plus potable dans certaines zones. Le problème est suffisamment préoccupant pour que la presse nationale quotidienne s'en fasse l'écho, comme cet article paru dans La Croix.

" Les fortes pluies tombées en fin de semaine dernière sur la Haute-Normandie ont rendu l'eau du robinet impropre à la consommation dans 34 communes de Seine-Maritime. Le retour à la normale n'a toujours pas eu lieu.

Ces communes situées au nord-est de Rouen (Seine-Maritime) restent concernées par des restrictions, totales ou partielles, de consommation de l'eau du robinet. Les réseaux sont alimentés par des captages de l'eau des nappes phréatiques. La turbidité est anormale. En attendant, les personnes concernées utilisent des bouteilles d'eau.

 « La quantité des eaux de ruissellement sur le plateau argilo-calcaire a fortement augmenté, explique Jérôme Le Bouard, chef du pôle santé-environnement à l'ARS. Rapidement entraînées vers les nappes phréatiques sous-jacentes, ces eaux n'ont pas le temps, comme en cas de météo normale, d'être filtrées. Résultat : de microscopiques particules d'argiles et de limons restent anormalement chargées en micro-organismes, potentiellement pathogènes, notamment des colibacilles pouvant entraîner des troubles digestifs » , poursuit le responsable. La présence de ces particules explique l'aspect trouble, voire coloré, de l'eau du robinet.

Il existe des solutions pour remédier à ce phénomène récurrent dans ce secteur depuis le début des années 1990 : soit traiter l'eau au moyen de techniques physiques ou chimiques, soit installer une interconnexion des différents réseaux au niveau d'une région de façon à pouvoir disposer à tout moment d'une eau non contaminée. En outre, une prévention consiste à replanter des haies. « En moins de cinquante ans, en effet, la Normandie a perdu environ 75 % de ses haies, avec pour conséquence principale l'aggravation des phénomènes de ruissellement » , explique-t-on à l'Agence régionale de l'environnement.

L'article ne mentionne pas les nombreux pesticides et autres engrais chimiques qui sont en suspension dans l'eau. L'urbanisation, la création de nouvelles routes de communication bétonnent champs, bois et prairies. Une agriculture intensive ne respectant pas la rotation des cultures et les jachères pour donner à la terre le temps de se reposer et de s'aérer donne un sol arable aussi compact que celui des parkings de supermarchés. 

Le Pays de Bray, terre d'élevage intensif et voisin du Pays de Caux souffre d'un autre mal endémquie, les ruisseaux et rivières sont pollués par le  bétail et ne sont jamais nettoyés par les riverains. Heureusement nous ne sommes pas encore touchés par le phénomène décrit dans l'article. Pourtant hier, un désagrément inattendu est venu m'alarmer. Un coup de fil de l'expoitant m'informe par un message téléphonique que suite à une panne d'électricité il faut réduire sa consommation d'eau jusqu'à nouvel ordre. Le message est laconique. Je pense qu'il veut dire que les châteaux d'eau ne sont plus alimentés. Aux dernières nouvelles, j'attends encore la fin de l'alerte...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique